Le pigeon

Description et Biologie

Le pigeon biset (Columba livia) est une espèce d'oiseau de la famille des Columbidés. Les Columbidae sont une famille d'oiseaux composée d'une quarantaine de genres et un peu plus de 320 espèces de pigeons et apparentés. C'est l'espèce qui comprend le pigeon domestique et la plupart des pigeons des villes, mais qui reste aussi un oiseau sauvage dans son environnement naturel original: falaises et autres environnements rocheux. Le type domestique reste différent du type sauvage.

Cette espèce a donné naissance à de nombreuses races élevées pour leur chair, l'ornement ou la course (pigeon voyageurs).

Le pigeon biset, ancêtre du pigeon des villes actuelles est un columbiforme (Les columbiformes sont une espèce d'oiseaux composée de deux familles, dont une disparue. La seule famille existante étant celle des Columbidae) de l'ordre des columbidae, de 31 à 34 cm pour 240 à 300 g. Son espérance de vie est d’environ 3 à 6 ans en ville et peut atteindre les 16 à 17 ans en ayant constamment accès à la nourriture l’eau et à un abri.

La principale caractéristique de cet oiseau est la couleur chatoyante des plumes de son cou qui a donné son nom à la couleur « gorge de pigeon ».

Le pigeon de ville ne ressemble plus vraiment à son ancêtre; il peut être grisâtre, roux, mais aussi vineux avec des taches blanches plus ou moins étendues, voire totalement blanches.

Il ne peut être confondu avec un autre oiseau; même la tourterelle est beaucoup plus petite et plus mince que les pigeons: le plumage bleu-gris, les ailes étroites et pointues, une petite tête ronde, un bec court et mince avec une tache blanche à la base. Sur les ailes, deux plumes de couleur noire, le croupion est blanc. La femelle n'est pas très différente du mâle. Celle-ci est un peu plus petite et a une couleur un peu plus terne.

Le pigeon est presque omnivore, il mange tout et n'importe quoi. C'est sur le sol qu'il trouve sa nourriture, essentiellement faite de graines sauvages ou de cultures, parfois de petits mollusques ou d'escargots. En ville, il trouve des graines, des miettes et tout ce qu'il considère comme comestible, y compris les ordures.

Reproduction et nidification

Reproduction et nidification

 

Les pigeons sont monogames, leur lien dure toute leur vie et ne se termine que lorsque la mort de l'un d'entre eux survient. Seulement dans ce cas, le survivant décide de rechercher ou non un nouveau partenaire.

Pendant l'accouplement, les pigeons se tiennent par le bec et plient le cou d'un côté à l'autre plusieurs fois jusqu'à ce que les femelles s'accroupissent pour être fécondées par le mâle.

Capables de se reproduire dès l'âge de cinq à six mois, les femelles ont une ovulation continue (environ une fois par mois); donc ils ont tendance à procréer presque sans relâche.

Il y a 3 à 6 œufs pondus par année, pendant la période de mai à octobre, et les œufs, deux le plus souvent, sont allongés, blancs et brillants. Environ 69% des œufs donnent naissance à des oisillons.

C'est le mâle qui se charge de récupérer le matériel de nidification (brindilles, paille et brins d'herbe) et c'est la femelle qui construit le nid. La période d'incubation est de 17 à 19 jours et est assurée par la femelle principalement, bien que les mâles prennent à leur tour le relais de temps en temps.

Si les parents constatent qu'un de leurs jeunes pigeonneaux n'est pas en vie ou que la fécondation n'a pas eu lieu, ils se débarrasseront des œufs inutiles et ils s'accoupleront de nouveau sans attendre. Les œufs sont déposés avec deux à trois jours d’écart, mais seront couvés tous en même temps pour éviter les naissances échelonnées, ce qui serait une problématique pour l’organisation de l’élevage de leurs petits.

Les jeunes pigeonneaux naissent avec un duvet plus ou moins jaunâtre, pèse dans les 15 à 20 grammes et atteindra plus ou moins les 500 grammes à 1 mois. On aperçoit sa chair rose, ce qui lui donne un aspect chauve. Au fil des jours, le duvet jaune se fait plus dense et pendant la première semaine de vie les plumes commencent à pousser, repoussant le duvet qui ne doit en aucun cas être arraché. À environ 25 jours de vie, les plumes sont presque définitives. Le pigeonneau ne peut pas prendre soin de lui-même. Il a les yeux fermés pendant au moins une semaine et un gros et long bec mou.

La femelle et le mâle prodiguent ensemble tous les soins de leur progéniture et y passent toute leur vie.

Les premiers jours, les jeunes pigeonneaux sont d'abord nourris avec du « lait de jabot » ou  « lait de pigeon », une substance sécrétée par le jabot des adultes permettant aux jeunes de doubler leur poids de naissance en seulement 48 heures. Plus tard, ils sont nourrit avec des graines détrempées déposées dans leurs becs.

Après 5 semaines et assez de plumes pour leur permettre de voler, ils peuvent quitter le nid.